Écrits 2019

C’était un jour gris,
J’étais bleue dans la nuit,
J’étais tristesse sous la pluie.

Et puis le soleil a luit,
De derrière un nuage il m’a souri.

Alors j’ai pris sa main.
Et depuis demain,
Viendra la joie du matin.
Elle embrassera chagrin,
Elle s’embrasera d’un câlin.
Car jusqu’à toujours,
Elle ne cessera de ne faire qu’un.
Avec ce destin qu’on appelle l’amour.

Pauline Chat-Niah
17/12/2019

***

« Écrire c’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, et l’ouvrir. »

Christian Bobin dans L’homme-joie

***

L’amour n’est pas un état d’âme,
C’est un principe de vie.
Celui qui sous-tend tout ce qui est.
L’amour, là est le triomphe.
Gloire aux cœurs qui veulent apprendre à Aimer.
💎🙏

***

J’ai laissé mes souffrances,
Ma peine immense,
Et tout le poids de son absence.

Sur son plateau d’or,
Elle a prit tous mes remords.

Dame Isis et Ra,
Merci encore.

26.12.2019

Une mélopée aquatique m’enveloppe

Je suis
Une antenne relais.

Porter toutes les souffrances du monde
Sans plus jamais en souffrir.
Pouvoir sourire et rayonner
Répandre l’amour et sa sublime lumière
Participer à la guérison des âmes égarées
Qui ont oubliées
Que le sacré est en tout.
Il est.

Merci aux fées
Pour tous ces pleurs
Que je leur ai laissé
Et qu’elles ont transformé en fleurs.

 

Pauline Chat-Niah #transmutation
22.12.2019 Solstice d’hiver

***

La violence dans le monde est le reflet de la violence que l’on porte en soi. Que l’on se fait à soi. Et donc aux autres.
Intérieurement le feu de la colère nous brûle comme il saccage nos forêts, notre belle planète Bleue la Terre.
Toutes les formes de vie sur Terre sont victimes de notre violence intérieure.
Aboutir à un monde de paix et de respect sans inviter cela en soi et sous son toit, ainsi qu’avec nos proches, est utopique.

Il faut effectivement beaucoup de courage et de persévérance, et surtout beaucoup d’amour, pour entreprendre et maintenir cette volonté, cette détermination.

Lâcher du lest sur une fierté mal placée.
Oser « perdre la face » comme on dit, avoir tort, se remettre en question.
Bref, se retrouver NU, en face de soi surtout.
Nu dans l’émotion, écorchée vive,
Nu dans la colère, dévorante,
Nu dans le volcan, hurlant,
Comme si tout se jouait là. Maintenant.
Atroce.

et illusoire.

Une partie de soi doit s’ébranler pour pouvoir tomber, être détruite pour une meilleure reconstruction de soi. Dur de se déconstruire. Dur de lâcher l’habitude, le connu.
Déposer les armes. Abandonner ces mécanismes de défense devenus obsolètes et nuisibles.
C’est notre devoir envers nous-mêmes, notre rôle dans ce grand théâtre, nous sommes des bâtisseurs, des architectes d’intérieurs/des créateurs de l’extérieur.

Descendre dans cette partie de soi par que l’on ne pouvait même plus entendre; elle s’était tue, elle était trop submergée, par les hurlements, les coups accompagnés des cris, des heures et des heures interminables de déchirements. Insensé. Une âme blessée. Meurtrie. Car l’amour, ça ne devait pas être ça. Les mensonges et les trahisons non plus, ça ne devait pas être ça.

Mais on ne nous apprend pas à AIMER à l’école… Il faut retrouver le chemin, là au fond de son cœur. Toutes les réponses se trouvent si on le souhaite.
Dans le calme, on finit par entendre. On finit par se comprendre.
On finit ainsi par cesser d’accuser l’autre, ce cher miroir.
Pas à pas, sur le chemin d’une vie, de vies, la paix peut enfin s’immiscer.
Persévérez. Percez et vous verrez.
Al-chimie.

Épée en main pour couper l’ancien,
j’essaye de ralentir, moi l’effrontée,
J’ose m’affronter pour mon plus grand bien,
Je commence un nouveau Jardin.
Je m’enlace et me rassure.

Tant que la détermination nous encourage,
Tant que la conscience s’ouvre,
Tant que l’Amour nous éclaire,
Tout ira bien.

Lumineusement,

Pauline Chat-Niah
27/08/2019

***
Je veux continuer
Encore et toujours
À danser la vie.
Le ballet des étoiles m’émerveille.
Caresser les âmes
Et gai-rire les Hommes,
Donner du baume aux cœurs
Et choyer les corps.

23/11/2019
Pauline Chat-Niah

***

« Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » a dit le Bouddha, l’éveillé.

***

Nous sommes nombreux.
Nous sommes reliés.
Et nous sommes de plus en plus.
Cercle d’amour,
Personnes et esprits auxiliaires bienveillants.
Recherche de la sérénité et de la guérison.
Réception et don d’énergie à ce cercle, apporte force et protection.
Femmes du monde,
Femmes sauvages,
Femmes qui hurlent avec les loups.

Pauline Chat-Niah

***

Le tumulte de mes émotions si soudaines.
Le poids de ces insalubrités humaines.
Parfois mon dos est las,
Sous le fardeau, à chaque pas,
Pourtant se nettoie le karma.

Pauline Chat-Niah

***

Regarde l’arbre.
Deviens l’arbre.
Ressens le vent.
Sois le vent.
Regarde cette fleur.
Regarde la Beauté du Créateur.
Tu es la Beauté.
Tu es le Créateur.
Ce n’est pas flatteur
C’est la simple Vérité.
Pauline Chat-Niah
06/08/2019

***

Accepter de se regarder en face.
Parvenir à se regarder tel que l’on est.
Essayer de se cerner le plus objectivement possible.
Travailler sur soi, honnêtement.
Plonger dans nos ténèbres, profondément.
Oser se transmuter, intérieurement.
Oser briller.
Oser s’aimer et se respecter soi.
Offrir ainsi ce cadeau à l’Autre.
Nos ombres sont nos lumières potentielles, (pote-en-ciel),
Alchimisons nos êtres!

Dr Elektrange
27/08/2019

***

Silence dans le noir
-le chat comme l’esprit
A l’affût.
Pauline Chat-Niah
01.08.2019

***

Comblée jusqu’au fond de l’âme
C’est troublée mais
Sans armes ni larmes
Que je prends place
À tes côtés.
Pauline Chat-Niah, à mon tendre aimé, Adrianis
08.07.2019

***

Vivre à la fois sereinement
Pleinement
Intensément
En toute âme et conscience .

Nous nous sublimons.
D’amour et de joie,
Sous le soleil
Et ses milles merveilles.
Parmi les corps-beaux
Les coquelicots
Sans notion d’âge
Parmi les anges,
Parmi les nuages,
Sans ravages.

Des amants,
Parmi l’océan
Parmi les diamants.
Sortis des tourments,
Sortis du carcan.

Finies les mondanités
Seule l’intégrité
La pureté
La légèreté
Ne peuvent subsister.

La promesse des beaux lendemains
Nos mains tendues avec nos cœurs dedans,
L’humanité grandie
Et mon âme se ravie.

Tant d’émois,
Tant de foi,
Le Très-Haut se ravie
Le Grand Esprit sourit.

Les trésors enfouis
Se dévoilent.
Depuis la nuit des temps
Nous attendions,
Nous nous cherchions.

Bénédictions.

Évidences.

Les vies dansent,
L’avenir se dessine,
Et les cloches sonnent.

Pauline Chat-Niah
23.06.2019

Je cueille mes poèmes
dans l’éther
On s’aime, on sème
Dans les terres.

Il n’y a pas d’âge. Il n’y a pas de temps. Que du mouvement.
Pauline Chat-Niah
15.05.2019

***

On ne peut pas plaire à tout le monde, on ne peut pas tout le temps plaire à quelqu’un, même pas à soi. Tel est la consistance du monde: éphémère et mouvements.
Pauline Chat-Niah
22.04.2019

***

Les roses de mon jardin intérieur perdent leurs épines à mesure qu’elles fleurissent. Elles n’en n’ont plus besoin.
Dr Elektrange
05.05.2019

***

Comme une fleur des champs
Parmi l’immensité
Ne peut résister
Au souffle du vent,
Je ne peux refouler
Ce sentiment
Qui animent nos âmes.
Pauline Chat-Niah
29.04.19

***

S’abandonner à la Vie, à la Magie,
à l’Amour.
Jouir en joie,
S’offrir au Service
de ce Tout qui s’explore;
restant Un.
Dr Elektrange
Pauline Chat-Niah Amrâ
29.04.19

***

Une thérapeute de qualité. Du genre de celles qui tiennent la souffrance en respect Au bout d’un sourire. (« Un territoire fragile »)

***

Élans du cœur
Et rugissements
Dans le fleuve du tao.

***

La fleur de la joie
S’ouvre à nouveau en moi.
18.03.2019

***

Bonjour tristesse
Alors ainsi te revoici.
Viens ici
Que je te caresse.
Viens par là
Exprime-toi,
Déchire-moi,
Oui tu peux crier, pleurer,
Puisque je sais
Que cela passera.
Ma joie est assise avec nous,
Elle patiente, aimante.
Elle sait qu’on pourra bientôt célébrer
L’accouchement d’une nouvelle femme.
Pauline Chat-Niah
19.03.19

***

Neuve à moi même
À chaque instant
Des morts.

***

Éclat de joie
Le saule offre
– ses pleurs
02.04.19

***

Cosmico-maternelle
Renaissance
D’une femme d’Amour
22.03.2019

***

Mésange sur le fil
La vie
Dans un bain de soleil
31.03.19

***

Regards dans le Vide –
Confiance suprême
Juste un saut.
31.03.19

***

Fractales innombrables –
Dieu
N’oublie jamais personne.

***

Or jaune solaire
Étoile du jour
– La fleur se pavane.

***

Éveil des bourgeons
Tempête
– Cendres de vies.

***

Mets-sage du crépuscule
La vouivre
Retient le jour.

***

Les vagues pressées
Dans un ciel limpide
– Un bal détonant.

***

Fille du ciel et de l’éther,
Femme des étoiles
Et Gardienne de la Terre,
Âme stellaire en mission.

La dame de l’air
Sort enfin de son désert
Et cette Femme de Feu,
Ici seulement considère
Les vœux inscrits dans la chaire.

Mes ailes se déploient,
Je les sens, je les vois.

Levées les chaînes qui m’empêchaient
De voler, de les rejoindre,
De m’ébahir et de m’accomplir.

Libérée des enclumes,
Liberté à mes plumes.
Les entraves sont levées,
Mes entrailles sont lavées.

Aspirée, inspirée,
Au centre du trou noir,
Passée la porte sans porte,
Je me laisse choir
Dans des mondes sans haut,
Sans bas, sans temps.
L’espace d’une goutte dans l’océan.

Toute en émoi,
Quand tout est en moi.
Être et ne pas être à la fois,
Ainsi le haut est comme le bas,
Être tout et n’être rien,
C’est cela Être Humain.

Te voilà retrouvée,
Partie de Moi,
Que de Jouissance,
Que de Joie,
Que de Puissance et
Que de Vie(s)!

Pauline Chat-Niah, Dr Elektrange
06.03.19

***

J’ai vu la lune dans le noir,
de doré s habiller .
Elle a scintillé,
Elle m est apparu,
J’étais pourtant réveillée.

Sur mon trapèze,
Semblant d’aéronef,
Je prie, jentends des bruits.
Ce sont les étoiles qui rient.

Éclat de splendeur
Pauline Chat-Niah
03.01.2019

***

Trentenaire dans le rockingchair.
Une nouvelle ère s’annonce.
Solitaire et sur les nerfs.
Il est temps de prendre le temps.

***

Cette chose dans laquelle nous baignons est constituée d’une infinitude de facettes. La sensation est plus que vertigineuse lorsque l’on s’y plonge et la possibilité de conceptualisation dépasse rapidement les capacités mentales de l’homme actuel, archaïque.
L impossibilité du jugement est inhérente à la prise de conscience de ces innombrables et indicibles facettes du Tout.
Pauline Chat-Niah
02.02.2019

***

Dans les profondeurs de l’océan,
Il n’y a pas de vagues.
Je me sens pleine d’alacrité.
Capiteuse société occidentale,
Obséquieuse.
Il fait preuve d’une obduration certaine,
Ce monde coruscant.
Comme des blés flavescents.
La synchronicité, c’est le cadeau.
La bouffée d’oxygène dans l’étouffant grabuge.
C’est la jubilation des hasards comme disait Claudel.
Pauline Chat-Niah

***

Passer de la chimie des aliments à l’alchimie du moment.
Silence. Immobilité. Verticalité.
Se nourrir de prâna,
C’est se nourrir de Conscience.
Le silence est une véritable nourriture pour l’être.
Corps, âme, esprit. Alignés.
La puissance est dans la Présence à l’instant.
Regarder les pensées passer comme des nuages,
Finir par faire le plein de Vide,
Comme ça fait du bien
Cette Reliance au tout
après s’être relié à nous.
Pauline Chat-Niah

***

Une volonté et un amour infrangibles.
L’heure n’est plus à être pusillanime.
Allez pérégriner dans d’autres contrées,
Enciellez vos têtes aux racines du ciel
Dans d’autres cultures s’il le faut,
Mais ouvrez vos cœurs et vos esprits !
Ouvrez vous à la sérendipité ! 🙂
Pauline Chat-Niah
04.02.19

***

Trêve de tirades dithyrambiques !
Que les gouttes de feu
Atteignent les étincelles de votre âme!
Que les gènes se souviennent!
Pauline Chat-Niah

***

Le silence n’est pas une absence de son.
C’est une sensation, un sas d’évasion.
L’être en suspend, l’émotion lui sourit et l’esprit en jaillit.
Le corps en reste coi et la pensée en joie caracole dans le néant
Comme une enfant dans les champs.
Libre d’infinies créations, l’imagination s’explore elle-même,
à sa propre recherche mais sans but, s’octroyant le luxe de l’oisiveté et de la rêverie, s’offrant le présent de simplement ETRE.
« Je pense donc je suis. »
Mes chemins de réflexion me mènent à la même conclusion que ce cher Descartes.

Se délecter du temps et de l’espace pour soi, en Soi, sous son toit, m’apparaît comme une réelle et divine bénédiction. La grâce suprême de la tranquillité. La danse du calme se marie aux crépitements des flammes. Les délices de la solitude. Le supplice de ce délice éphémère.

En quête, l’air de rien, de cet Inconnu qui m’appelle et m’effleure ; tel un bouddha en herbe, au cœur virevoltant dans l’arbre des possibles. Poésie, magie et mystères au sacro-saint rendez-vous, l’imagine-air se dessine, les fées butinent leurs fleurs de rêve, aussi coquines que furtives, aussi sacrées qu’éternelles.

Niché au creux de notre hara, l’archange Michel nettoie notre aura, il est de ceux qui nous cajolent et nous allège, du fardeaux de nos maux.

Poussière d’étoile,
Fils du Ciel et de la Terre,
Fille de l’éther,
Souffle de Lumière en chair,
J’aspire à briller, à guider, à aider, à guérir, ceux dont l’étincelle se tarit.
Donnez moi la force de ne pas m’éteindre.
La flamme de mon âme donne tout ce qu’elle a.
J’entends les âmes qui crient quand même leur hôte les ignore.

Inspire. Expire.

Ecouter, c’est aimer.
L’ego doute, mais l’âme sait.

Pauline Chat-Niah
Dr Elektrange
03,03,2018
Complété, modifié et publié le 25.12.2018

***

Un texte qui n’est pas de moi…

Portrait atlante

Elle a de lumière au fonds des yeux …
Voilà pourquoi certains humains tombent amoureux…
Elle a le sourire d’un feu de cheminée…
Voilà peut être ce qui donne envie de l’enlacer…
Elle a le coeur chaleureux…
Celui qui réconforte les pauvres et les malheureux…
Elle a de la douceur dans ses gestes…
Pourtant personne ne connaît le reste…
Elle a le coeur sur la main et la main qui agit…
Alors beaucoup de monde croise sa vie …
Elle a la force des montagnes sur les épaules…
Et les lèvres qui se plissent quand elle rigole…
Pour certains , elle est un repère qui rassure…
Sa voix est une mélodie qui fredonne et qui murmure …
Elle a la parole qui sait toucher l’âme
Elle a la compréhension qui denoue les drames…
Pourtant quand la nuit vient, elle aime la solitude…
Le silence des heures qui ont perdus le sens des habitudes…
Les bougies dansent et leurs flammes écoutent ses pensées…
La nuit, pour elle tout est plus tendre et léger …
Elle a le cerveau et le regard des femmes lunaires…
Elle a des cicatrices qui témoignent face à ses combats et à sa guerre…
Elle est très simple et pourtant elle n’a rien d’ordinaire…
Peut être car elle sait que tout peut s’arrêter en une fraction de seconde sur cette terre…
Elle a son jardin secret et tellement de blessures cachées…
Elle ne se plaint pas car son expérience vient du passé…
Elle du type marqué par les maux et par la vie …
Elle du type tatouage, divergente et compagnie…
Elle est femme et aussi guerrière…
Elle regarde devant mais elle n’oublie jamais derrière…
Elle porte son histoire comme un sac à dos…
Le soir elle se transforme en pelote de mots…
Il y a la vie comme il y a la mort …
Il y a les regrets et les remorts…
Il y a le présent surtout…
Et c’est maintenant que tout se joue…
Elle apprends d’elle même chaque jour…
Peut être qu’un jour viendra , elle se fera l’amour !

Arcane Sentinelle

***


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s