Écrits 2017

Les émotions passent et virevoltent,
Les sentiments trépassent, désinvoltes.

Seul l’instant se prélasse dans l’oasis du Présent,
Aussi éphémère que nos chaires,
Aussi éternel que l’Univers.

C’est un rappel, Fils du Ciel.

Poussière du néant,
Poussière de Terre-Mère,
S’enivrant du Soufre, recouvrant le Souffle et servant la Source
Nos fl’âme s’envolent, elles caracolent
l’espace d’un songe, le temps d’un soupire,
Les anges les cajolent.

Pourtant l’Homme babille et papillonne,
Son ouïe grésille et son œil vacille,
L’Homme tressaille,
Mais la Trinité l’informe et l’Unité l’attire,
Voici l’aube des retrouvailles.

Pauline Chat-Niah
☼♥☼
06.11.2017


On est forcément seul(e) pour avancer sur son propre chemin, suivre son propre coeur. Cette solitude m’est vitale, nécessaire, elle me fait grandir, me ressource et me protège. J’aime autant la compagnie de mon âme que celles des gens. Quelle est puissante la symphonie du silence! Le silence n’est pas une absence de sons, c’est l’espace pour entendre la Vie, c’est l’occasion d’aller en profondeur, de flotter dans le Tout et de faire Un avec lui.

Pauline Chat-Niah
♡☆♡ 12.03.17


Je suis cet enfant qui s’ébahit devant une fontaine, je suis cette goutte d’eau qui scintille comme un soleil, je suis ce brin d’herbe qui danse sous la caresse du vent, je suis l’éclat éphémère de cette rose coupée que l’on m’a offerte, je suis cette eau qui dort à l’ombre des acacias, je suis cette branche tordue qui toujours finit par se redresser vers le ciel, je suis ce petit garcon qui aime son pere malgré les coups, je suis cette courge butternut ferme et si délicatement envoutante à la fois, je suis ce jasmin étoilé au doux parfum, je suis ce corbeau posé à la cime d’un sapin, je suis ce chien qui regarde mon maître m’abandonner, je suis ce saule pleureur qui observe toujours ce fleuve dans sa course folle, je suis ce pétale qui tombe en toute légèreté, je suis ce lac honoré par des moines, je suis en harmonie avec tout ce qui est, car je suis une partie de ce Tout et je le sens. Je vis de cette Unité qui fait comprendre que l’on est jamais seule, que toutes les vies ensemble font Un. Bref, Je Suis, et ce sentiment est celui de la légèreté de l’Être.

Namaste ♡

Pauline Chat-Niah
15.03.2017


Sous ces cascades d’eau douce, ma frimousse se trémousse, je me prélasse et j’enlace ces êtres dont mon âme se délecte, loin du monde abject.

La sainte folie de leur danse me plie à la transe, j’oublie toutes ces vies qui m’ont réappris l’Amour.

Les effluves colorés se dandinent au rythme des émotions, ce cocon divin me dénude de mes peaux de chaires et je me laisse faire. Heureuse prisonnière de mes plumes, adieu la Terre et ses enclumes.

Nayades et scintillances, escapade de rêve, j’observe ces petits soleils et suis les sylphes.

Valser avec le vent, épouser Tout ce qui Est, en osmose avec les fées et ébahie par tant de magie.

Sous l’Empyrée, se dessinent ces joyeusetés, les étoiles misent en beauté nous sourient, le sort est jeté.

Sous le firmament, nous créons chaque instant, l’air du temps est celui des pensées.

Honorant la grâce de leurs épousailles, l’océan de sons se déploie face aux ondines, coquines exaltées, sans faille dans leurs beautés.

Pauline Chat-Niah
Auxerre, le 7 Décembre 2016. (texte retrouvé sur une feuille en nov 2017)



Au fil des voyages et des messages qu’il m’envoie ma foi tisse ses liens avec le divin. Je ménage mes émois je m immisce sur les pas de mes fées protectrices. Au diable les écueils, les feuilles de l’érable me parlent et je m’attable avec mes aïeux. Leur sagesse caressent mon âme nourrie par leurs prophéties, je m’abreuve de leur Savoir et de mystères, je me sens neuve, loin du monde austère. Toujours les signes

Inspirée par la roche aux fées 17.08.17


La Vie circule et babille partout,
Parfois elle nous accule,
Avec sa faucille de houx,
Elle nous fouette,
Mais loin d’être son courroux,
Ce qu’elle souhaite,
C’est qu’on respire, qu’on l’admire,
Qu’on l’aspire en nous
Et qu’on s’inspire en elle.

Grande amie de celui qui la chérit
Et de celui qui la respecte,
Néanmoins elle inspecte
Celui qui dérive.

Fervente de justice et de justesse,
Aimante de la bravoure,
Et de l’Amour,
Le karma vous rattrapera sans détour
Pour vous rappeler
Que tout ce que l’on fait,
Est gravé pour l’Éternité.

Pauline Chat-Niah Dearbháil
04.09.17

Particules adamantines 555 999


Des pies à n’en plus finir
Des pies sans pieds qui me font rire
Des Pica Pica pour les adeptes
Ou encore,
des voleuse pour les ineptes.
Voyez vous ?

Ça vaut de l’or
Tout ça pour des bijoux
Ça jacasse chez les limaces
Fatiguées de ce boucan
Ça grimace chez les grognasses
Mais moi j’ai le temps
Je me prélasse,
Voyez-vous
Pour une fois
Je me masse à l’huile du silence
Dans ma demeure
J’enlace les instants qui meurent.
Je vis le présent et chéri leurs présences.
Dans ma demeure,
Entre ombre et lumière,
Du noir et du blanc, quelle prestance !

Du sommeil au réveil de reine
Au son de leurs sentences
C’est l’heure  du boxon dans les buissons!
Mon cœur en jouit
Mon âme pétille,
mon esprit frétille
Voici mes écoutilles en alerte!

On me souffle du divin!
Ah bon… disait-on…
L’herbe est plus verte chez les voisins?!

La musique des mots qui dansent, m’encensent,
M’offre à me soustraire avec plaisance
Du poids de son absence.

Ne me saute aux yeux que beauté, calme et volupté.
Bercée par la caresse de l’été,
Me voici grisée par cette légèreté.

Cette tristesse bleue nuit
Qui assombrit mes jours
Désormais par la lune est éblouie
Et la joie est de retour.

J’inspire l’Amour pour le guérir
Ce petit cœur qui demande à jouir.
J’expire ce bleu malheureux
Vers des cieux plus joyeux.

Je libère mon âme de ces nœuds
Qui me déconnectent de mes dieux
Et je demande cette reconnexion
A l’univers qui est ma passion.

Cette bleue tristesse qui ternit mon esprit
Je la laisse partir, elle s’évanouit
Laissant mon âme reprendre sa douce teinte
Je recouvre la vie dans son étreinte.

Mes larmes s’expriment et me libèrent
Mes peurs et mes doutes se transfèrent
Vers une vérité universelle
Qu’est l’Amour inconditionnel.

Pauline Chat-Niah
Commencé le 07/10/15 et complété et finit en septembre 2017.


Elle se laisse s’envoler,
s’abandonner à la lumière
Comprenant que ses prières
Sont entendues et reçues
Elle s’extasie dans l’éther.
Septembre 2017.



A jamais et pour toujours, je me lèverai face à l’Irrespect et face au saccage du Vivant.

La Vie est précieuse et Je Suis et serais éternellement debout en Son Nom et Sa Protection.

J’Aime la Vie sous toutes ses formes, et la Force de l’Amour n’a aucun égal lorsque l’Unité est là.

Et l’Unité est en Tout et partout.

Je Nous Aime.

Pauline Chat-Niah
Octobre 2017.


Chaque rencontre ou relation nous amène à savoir un peu mieux qui l’on est, qui on veut être ou ce à quoi on ne veut pas ressembler. Chaque expérience nous amène à peaufiner notre dessein pour cette vie humaine sur Terre. Chaque instant nous offre la possibilité de grandir et d’évoluer, ainsi chaque moment est un Présent.
Il m’en aura fallu du temps pour enfin arrêter de vouloir mourir et partir ailleurs. Je l’aime cette vie d’incarnation , pleine de surprises, d’émotions et de sensations.
La vie est belle. Chaque obstacle est un cadeau qu’il nous appartient de comprendre pour devenir autre chose, pour mieux choisir notre chemin à l’avenir. Et apprendre à s’Aimer et Aimer.
Merci la vie, merci l’univers.
Je Nous Aime.
Namaste  25.10.17


L’illusion de séparation existe du fait de l’incorporation de l’âme dans le véhicule qu’est le corps humain.

A cause des 5 sens elle est limitée dans ses perceptions et son mental fait de fausses conclusions. Le mental et donc le corps pensent à tort être individualisé et être séparé de tout ce qui est . Mais en ouvrant sa conscience il peut relier son cœur à  son âme et découvrir qu’il n’est qu’énergie au sein d’un flot d’énergies, qu’on est tous relié et que le fait d’avoir un corps permet un ré-apprentissage complet de dieu, du Soi. Il s’exprime à travers nous, est, et se retrouve ainsi lui même. L’être humain est l’expression de dieu dans sa forme qui s’ignore. Le défi de l’incarnation est de se reconnecter à  son soi divin. L’être humain étant voué à la dualité, de fait de notre monde de matière, doit apprendre à harmoniser au sein de cette dualité:  les concepts de l’ego et de l’unicité s’affrontent ici. Il est important d’avoir harmoniser les 2 en soi. Se considérer en tant qu’âme ayant un chemin de vie particulier s’exprimant dans le matériel et à la fois se considérer en tant que partie intégrante du Tout, de Dieu. Car tous ensemble on est dieu.

Il faut d’abord se trouver soi et être en harmonie entre nos pensées nos paroles et nos actes, se réaliser et ensuite savoir évoluer parmi et avec les autres tout en restant dans son individualité car chaque être est unique et chacun a son chemin et sa pierre a apporter a l’édifice et dans le monde matériel cela s’exprime différemment pour chaque être. Cependant l’important est de réussir en parallèle à se sentir unifié avec le reste du monde. C’est trouver sa place, donner du sens à notre existence en tant qu’individu mais aussi donner du sens à nos existences unifiées. C’est vivre en tant qu’individu et en tant que partie du tout. C’est devenir un être libre, connecté à l’amour universel, qui retrace l’histoire oubliée de notre âme. En ayant compris l’équilibre et l’unification entre l’ego et le sentiment d’unité  , après notre mort nous pourrons rejoindre un état vibratoire dans lequel notre âme ne sera plus dans le cycle d’apprentissage qu’est d’être sur terre. Elle aura une enveloppe correspondant à son niveau d’évolution et à ce qu’elle aura compris et été à la fin de sa vie humain. Et elle continuera ainsi jusqu’à vivre toutes les expériences qui lui permettent de vraiment comprendre, ressentir et vivre , à travers d’autres dimensions, le fait de juste être.  Le niveau le plus élevé de conscience. Celui sans espace ni temps , sans action, le non etre:

Samadhi.

Pauline Chat-Niah
05/01/2017


Permets moi de te dire que tu ne connais rien de ma vie, de mon passé, de mes blessures et de mes souffrances. Tu ne connais rien de la lucidité que j’ai depuis très jeune sur le monde dans lequel on vit et sur les autres. Tu ne connais rien de ce que je ressentais comme anéantissement face aux souffrances du monde. Permets-moi de te demander de ne pas me juger car tu ne sais rien de moi. Je ne sais rien de toi et je ne permettrais pas de te juger. Comment peux tu ainsi conclure de telles fausses conclusions suite à une citation sortie de son contexte. Je te prie de croire et d’imaginer un instant que j’ai pu ressentir à moultes reprises le désespoir dont tu me fais part dans tes commentaires. Je te prie de croire que j’ai choisis le bouddhisme et la spiritualité pour éveiller ma conscience à voir au-delà des illusions de notre société, appréhender le monde différemment afin d’y construire  mon bonheur et de pouvoir ainsi semer des graines d éveil et de joie auprès des autres. Tu critiques mon côté petite fille? Alors tu critiques mon âme qui se veut conserver la joie et l émerveillement pour la vie. Car la vie est belle pour celui qui sait voir l essentiel. Si tu penses que c’est être une petite fille que d’avoir surmonté maintes souffrances  pour finalement avoir réussis à cultiver l étincelle de lumière au bout du tunnel. Alors oui je souhaite conserver mon âme d enfant, car grâce à elle je peux connaître la joie de vivre, construire la vie en surmontant les embûches et en insufflant l’amour et quelques clés de bonheur au autres. Ce qui me fait le plus vibrer est de guérir les âmes, d’oeuvrer pour le respect de toutes les formes de vie, ce que je fais au quotidien.

Enfin, Namaste est un beau mot, il est bien plus qu’un mot; sache l’honorer sans l’associer à de combres critiques sans fondement.

Pauline Chat-Niah
17.09.17

La différence entre tes rêves et la réalité s’appelle l’ACTION.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s