Petite pensée

Pauvre cœur insensé, tout prêt à se rouvrir,

Qui sait si mal s’aimer et sait si bien souffrir;

Tu vas devoir t’y faire à cette solitude

Car ne pourront te guérir ni la veille ni l’étude.

Tu as cru cet amour indéfectible ?

Mais pourquoi es-tu encore si naïf ?!

Tu dois devenir moins sensible

Et comprendre que t’ouvrir c’est nocif…

Note de 2015:

A posteriori, en relisant cet écrit de 2011, je tiens à préciser ce qui ne va pas dans cette façon de penser: L’idée de devenir moins sensible » n’est pas correcte! Ouvrir son cœur n’est PAS nocif (en revanche le fermer l’est).

Il s’agissait ici de gérer mes émotions, mon hypersensibilité, mon estime de soi et ma dépendance affective, problèmes récurrents à cette époque.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s