Soleil de printemps

Soleil de printemps,
Vieil ami des amants, 
Plonge en sommeil les tourments,
Vermeilles étoiles au firmament.

 

Fragiles comme de la soie,
Nos ineffables ébats,
Vainqueurs des troubles d’ici-bas
Noirceurs passées à trépas.

 

Espace de lumière, 
Cadenasse nos chairs !
Afin que plus jamais ne se perd
Ce qui désormais m’est si cher.

 

Soleil de printemps, 
Eveille sans contre-temps
Ce rythme exaltant
De nos cœurs haletants !

 

Pauline Chat-Niah
22.03.2014

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s